ESCAPE (Fly away)

Manège étouffant
Essaim d’asphyxies
Tu songes, rêveur,
Aux grands espaces
A trouver ailleurs

Quitte l’enveloppe
Brise les chaînes
Tire le fil
Elance-toi et file
Va au-dehors et fuit
Va au-delà et pffffuitttt ….

Masse molle, empalée,
Un monde arrêté
Tu rêves, songeur,
A fendre le vent
Et tracer ailleurs

Quitte l’enveloppe
Brise les chaînes
Tire le fil
Elance-toi et file
Va au-dehors et fuit
Va au-delà et vis

Esprits anémiques
 Stress mecanique
  Colère erratique
   Asténie chronique
    Prisons concentriques
     Emprise magnétique

Fatigue systémique
 Abus scolastique
  Radars tyranniques

Fly, fly, fly, fly
Fly away
Sauve-toi d’ici et brille
Bye….Va loin et file dare-dare
WANGA

Dans leurs orbites reclus
Deux ronds sans cil
Dominent ton corps fébrile
Pris à ce piège consenti
Ce blanc révulsé
Comme ultime espoir
D’en finir

Moiteur et tournis
Tam-tam, grelots exotiques
Martèlent le beat,
Penètre en toi
Ce chant hypnotique
Qui mine tes remparts
Et sape ton esprit

Tu t’éloignes, des berges
De la raison, tu glisses,
Vers d’etranges abîmes
Tu t’enfonces par paliers,
Indolent, conscient
Qu’il te submerge
Tu coules vers le flou,
Tu faiblis,
Tu perds tes repaires
Le breuvage agit

Le Sang gallinacéen
Ruisselle encore
Du bord de l’Autel
Chaud du sacrifice
Un halo tranchant
Pour couper court
Au maléfice

Wanga, wanga,
Wanga, wanga,
Wanga, Papa
Legba, legba,
Wanga, wanga,
Wanga, wanga,
Wanga, Papa
Legba, legba,
Délivrez-là

Il voit désormais en toi
Ce mauvais oeil
Cette source noire
Qui te ronge, te rudoie,
Formule au climax
Ton corps se débat
Il le voit en toi
Il se bat en toi
Il le broie en toi
Il nettoie en toi

Tu perds pied
Dans le trou noir
De son âme
Tandis qu’il extirpe
Le mal en toi
HUMAN CRACK

A la bourse des valeurs humaines
Je boursicote en B.A
Pas de profit facile
Tant le bien ne va pas
L’industrie du vice
Voit son cours sans cesse grimper
On dirait que l’homme renie
Son humanité

Ce marché nous attelle au train
De l’envie et du luxe
Un déni qui sacrifie
Nos valeurs essentielles
Lais-sées-sur-le-quai
Pour des gains égoïstes
Le mal est un bien
Si tristement porteur

Alors penses-y
Nos valeurs valent plus
Que ces profits

Si la vertu en toi existe
Let it flow
Et si la force en toi subsiste
Let it grow

Te Rachèteras-tu une conduite
Ou vendras-tu ton âme ?
Changeras tu toi-même
Le cours de l’amoral ?
A chacun le soin
D’y mettre un peu du sien
Un pour tous
Et tous pour un
Unis dans ce dessein
INSOMNIE

Ton corps suintant
Dessine dans les draps
Des motifs, des casse-têtes
Que tu n’expliques pas
Séance muette sans fin
de film noir sur plafond
Ereinté d’être éveillé
Tu lanternes à partir

Ce vertige hypnotique
T’enlises dans des jeux fiévreux
Dédales mathématiques
Tu te tournes, te retournes
Pire qu’un cauchemar de chute libre
A endurer en silence
Comme un cruel supplice
Courir l’anneau de Möbius

Soif de somme
Juste un somme
Insomnie

Ton crâne bouillonne
De tout, de rien
Tu n’es plus un
Devant Morphée
Qui pèse chaque coup
Sur l’échiquier
De tes pensées

Soif de somme
Juste un somme
Insomnie